PDF

Les freins de la croissance vu par les créateurs de croissance

Publié dans Archives

A l’origine de la mesure de détaxation et de défiscalisation des heures supplémentaires et de la réforme des 35 heures, les Créateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf), premi’re organisation de représentation des Tr’s Petites Entreprises (TPE), ont présenté au Gouvernement leurs propositions visant ’ agir positivement sur la croissance. Celles-ci répondent ’ l’exhortation des Créateurs depuis 2003, de permettre ’ la France de redevenir actrice de sa croissance et de gagner 1 point de PIB.

Louis Lambel, Président et fondateur du Cerf, estime que les études ont déj’ été faites, les constats établis, mais que, malheureusement, les premiers concernés par les questions relatives ’ la création de la croissance, ne sont pas au c’ur du débat. C’est la premi’re raison, en dehors du manque récurrent de courage politique, depuis des années, de l’échec des politiques publiques en mati’re de croissance et d’emploi.

Il est donc nécessaire aujourd’hui de revenir ’ des fondamentaux et en particulier de lutter efficacement contre l’asphyxie de ceux qui créent l’emploi et la richesse en France. En cause ? le manque de liquidités dans les entreprises qui créent la richesse et l’emploi, que certains, pourtant, voudraient voir grandir, et les ponctions faites sur celles-ci, qui p’sent de façon irresponsable sur l’activité.

La situation grave de la trésorerie des entreprises est soulignée par des chiffres alarmants sur les revenus d’activité de ces patrons, dépassant de loin la seule question du pouvoir d’achat de ces derniers. Mais aussi, par le rang de la France, leader de l’OCDE en nombre de défaillances d’entreprises, qui explique la préoccupation des dirigeants de TPE et PME, qui s’interrogent ’ juste titre sur leur avenir. Le signal lancé ce week-end par le Premier Ministre est, ’ ce titre, salutaire. Quelles en seront les suites ?

Car c’est bien sur cette question centrale que doit s’axer l’action du Gouvernement : les propositions établies en ce sens par le Cerf, ’ l’exemple de sa réforme des 35 heures, se veulent aussi simples dans leur conception et importantes dans les effets qu’elles auront sur l’ensemble de l’économie. L’objectif est bien s’r la croissance et la création d’emploi. Leur mise en ’uvre peut et doit ’tre rapide, pour répondre ’ l’urgence de la situation française.

>>>Voir les propositions