PDF

Le Kilimandjaro en 56 heures fête son 7eme anniversaire

Publié dans Voyage

Le 20 août 2000, un jeune entrepreneur français Raphaël Richard, gravit le Kilimandjaro en seulement 56 heures. Pour remercier le guide tanzanien qui l’a aidé à gravir le sommet mythique, il créé un blog qui relate l’aventure et y vante les mérites du guide. Depuis 8 années, ce blog permet au guide de capter des clients français.

 

Pour la plupart des guides tanzaniens qui aident les touristes à gravir le Kilimandjaro, le commercial se résume à trois choses: passer des accords avec des agences de voyage occidentales, avec des agences de voyages kenyanes (les voyageurs à destination du Kilimandjaro atterissant à Nairobi au Kenya ou à envoyer des rabatteurs (d’anciens estropiés ou trop vieux pour effectuer l’ascension) à la gare routière de Moshi, le petit village qui sert de base de départ pour toute expédition.

 

Matata, guide certifié et Raphaël Richard, cyberentrepreneur français ont eu la chance de se trouver dans cette fameuse gare. Raphaël Richard, parce qu’il a trouvé un excellent guide qui lui a permis de réaliser un petit exploit (Ascension et descente du Kilimandjaro en 56 heures contre 5 jours normalement). Matata parce qu’il a trouvé son meilleur commercial.

 

Raphaël lui a, en effet, créé un blog où il raconte son ascension du Kilimandjaro et le rôle clé par Matata qui se positionne depuis des années en première page de Google sur le mot Kilimandjaro et pour cause: Raphaël Richard est un des pionniers du webmarketing et du référencement dans les moteurs de recherche. Suivant les années et les mois, le site renvoie tant bien que mal entre 5 et 15 contacts par mois, ce qui a changé la vie de Matata qui peut désormais capter des clients à distance et qui présentent un avantage: ils réservent à l’avance, ce qui permet à Matata de mieux s’organiser et d’avoir un peu plus de visibilité sur son chiffre d’affaires.

 

Revers de la médaille: Matata est devenu très dépendant de ce site, si bien que lorsque son classement dans Google tousse, ses affaires s’en ressentent et il appelle Raphaël Richard. Malheureusement, ce dernier qui gère ce site, à titre bénévole, n’a pas le temps d’assurer un suivi de qualité: "Je m’efforce de transmettre l’ensemble des demandes d’information à Matata dans des délais raisonnables mais je n’ai le temps de mettre à jour le site qu’une fois tous les deux ans, ce qui est pénalisant: il aurait bien besoin d’être remis au gout du jour, mais je n’ai pas le temps. Dans l’idéal, il faudrait même que je rende Matata autonome et que je le formation au marketing sur internet." 

 

En tout cas, ce site fête son 7eme anniversaire cette année. Souhaitons lui 7 autres années de succès.

 

Pour plus d’informations

Raphael Richard

06 62 55 00 10

Email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Le Kilimandjaro en 56 heures